Les agrés GAM

La Gymnastique Artistique Masculine est une discipline exigeante où alternent puissance, technique maitrisée et beauté du geste.

Les agrés de la Gymnastique Artistique Masculine sont le sol (virtuose de l’espace). le cheval d’arçons (Puissance et élégance), les anneaux (La force de l’homme), le saut ( l’homme volant), les barres parallèles (Courage et maîtrise) et la barre fixe (Spectacle aérien)

LE SOL

Sur une surface de 12 mètres sur 12 appelée praticable, les gymnastes doivent « s’exprimer » entre 50 et 70 secondes. L’exercice au sol est composé de façon prédominante de saut acrobatique combinés avec d’autres éléments gymnique comme : les parties de force, de souplesse, d’équilibre et de combinaisons chorégraphiques. C’est un harmonieux cocktail de détente, de force, de souplesse et d’équilibre.
L’exercice qui comprend principalement 3 à 4 séries acrobatiques exécutées dans au moins deux directions (avant, arrière et latérale), doit également inclure des mouvements d’équilibre de souplesse (comme le grand écart) et de force (appui tendu renversé par la planche bras tendus par exemple). Il n’y a pas d’accompagnement musical pour les gymnastes masculins.

 

LE CHEVAL D’ ARCONS

La gymnastique contemporaine au cheval d’arçons est caractérisée par l’exécution en appui, sans interruption et sur toutes les parties du cheval, de mouvements circulaires du corps, de cercles des deux jambes, de ciseaux avant et arrière. Les élans circulaires avec les jambes serrées doivent prédominer. Il est possible d’effectuer des élans passant par l’appui tendu renversé avec ou sans changement de face ainsi que des cercles jambes écartées (cercles Thomas). A cet engin, les gymnastes réalisent un travail d’appui ou seules les mains peuvent toucher le cheval et les figures doivent être réalisées sans rupture de rythme, les parties de force n’étant pas autorisée à cet agrès.

Hauteur: 1m05 de la surface des tapis

LES ANNEAUX

En suspension et en appui, le gymnaste répartis en nombre à peu près égal les éléments de force, d’élan et de maintien. La sortie met en valeur la maîtrise acrobatique du gymnaste. L’exercice doit compter au moins deux appuis renversés, dont l’un est exécuté en force et l’autre en élan. La tendance du travail actuel nécessite une force de plus en plus grande puisqu’au haut niveau, les gymnastes effectuent cinq voire six éléments de force.
Hauteur: 2m60 de la surface des tapis

LA TABLE DE SAUT

Après une course d’élan de 25 mètres et un appel explosif sur le tremplin, le gymnaste s’envole pour poser les mains sur la table de saut d’une hauteur de 1m35. Après une brève impulsion des bras, le gymnaste réalise une figure acrobatique avec une ou plusieurs rotations autour des diffèrent axes du corps. La réception doit être stable, des lignes sur le sol permettent d’évaluer l’éloignement et l’alignement du gymnaste par rapport à l’axe d’élan

LES BARRES PARALLELES

C’est une combinaison permanente de suspension et d’appui alternant les éléments, d’équilibre, d’élan, de voltige et de maintien. Le travail actuel tend vers des difficultés comme les grands tours arrières ou les doubles salto entres les barres.
Cet appareil s’apparente de plus en plus à la barre fixe.
Hauteur des barres: 1m80 de la surface des tapis
Ecartement: réglable

LA BARRE FIXE

L’agrès certainement le plus spectaculaire avec les lâchers de barres.

Le gymnaste toujours en mouvement, exécute des grands tours, lunes et soleils, combinant des rotations longitudinales en appui et en suspension, parfois avec un seul bras. Un exercice en suspension dorsale et un lâcher de barres sont obligatoires.

Hauteur: 2m60 de la surface des tapis
Powered by WordPress | Designed by: seo service | Thanks to seo company, web designers and internet marketing company